Le silence d’Idrissa Seck dérange

13/01/2020

S’il parle, tout le Sénégal entre en ébullition. S’il se tait, ses adversaires et « les voyants politiques » le soupçonnent d’être dans un deal ou on ne sait quoi encore. Il y en a même des gens qui l’accusent de saboter le travail de Macky Sall à chaque fois qu’il sort de son silence.
 
Finalement, on ne sait pas ce que veulent ces colporteurs de rumeurs. Idrissa Seck n’a jamais été bavard. Son silence prouve qu’il n’est pas un homme politique professionnel. Car, en dehors de la politique, il a son travail et il ne compte pas sur la politique pour vivre, faire vivre sa famille ou pour se faire de connaître. Ceux qui ont besoin de parler tous les jours pour se faire connaître ou pour se faire entendre, ne ratent aucune occasion pour convoquer la presse. Finalement, on constate que le silence d’Idrissa Seck paie, parce que les gens ne cessent de parler de lui ou même de parler à sa place. Nous pensons qu’il faut saluer la posture d’Idrissa Seck qui a bien compris qu’il y a un temps pour la politique et un temps pour le travail.


La sortie de Cheikh Yérim SECK à l’égard d’Idrissa Seck, n’est pas du tout juste. Le reportage du journal «l’Observateur » tout comme la contribution de Mody Niang sur l’ancien Maire de Thiès ne se justifient pas. Car ils semblent croire aux propos incohérents de Yérim Seck sur le président de «Rewmi».

A vrai dire, le silence d’Idrissa Seck dérange certains. Et finalement, son mutisme a créé une envie chez certains, de le voir ou de l’entendre. L’ancien premier Ministre du Sénégal, il faut le reconnaître, est un symbole dans le landerneau politique sénégalaise. Idrissa Seck a compris que, ce sont ces «animateurs politiques » pollueurs de l’atmosphère, qui sont à l’origine du retard que connait ce pays. On ne peut pas continuer à faire la politique comme on le faisait depuis 1960. Macky Sall a été réélu par les sénégalais. C’est à ces sénégalais s’assumer leur choix. Et il est injuste de vouloir demander à Idrissa Seck d’endosser les conséquences du choix (bon ou mauvais) que les sénégalais ont fait le 27 Février 2019.

Idrissa Seck n’est ni un comploteur ni un dealer. Et aux moments opportuns il s’adressera aux sénégalais. En attendant, les cinéastes politiques peuvent continuer à inventer leurs scénarios. Allez travailler, la politique n’est pas une profession.

 News letter Soir


Facebook
Directeur de l'information et Gérant: Ibrahima Khalil DIEME
Kdieme7@gmail.com
Directrice Financière Générale: Fanta Fifi Diop
Sacré Coeur III Dakar
Email: exclusif7@gmail.com