En 4 mois, le président Macky Sall a libéré 3.731 détenus

31/07/2020

La tradition républicaine a été respectée à la veille de la commémoration de l'indépendance du Sénégal, le 4 avril dernier, mais aussi avant les fêtes de Korité, le 24 mai 2020, et de la Tabaski, prévue ce vendredi. Au total, 3.731 détenus ont été graciés en quatre mois marqués par la pandémie du nouveau coronavirus

Les services de la chancellerie avaient annoncé aux autorités judiciaires, lors d'une réunion en mars, qu'ils visaient la libération d'au moins 3.000 détenus, afin de désengorger les prisons, a appris Dakaractu, de source judiciaire. C'est déjà chose faite. D'autant que la grâce a été accordée par le président de la République, entre mars et juillet, à 3.731 personnes condamnées pour différents délits et détenus dans les établissements pénitentiaires du Sénégal.

Le chef de l’État Macky Sall a accordé hier mercredi, la grâce présidentielle à 674 détenus, à l'occasion de la fête de Tabaski, qui sera commémorée vendredi prochain au Sénégal, a appris Dakaractu, du ministère de la Justice.

Il avait déjà ordonné, vendredi 22 mai 2020, la remise en liberté de plusieurs centaines de personnes emprisonnées pour avoir été en conflit avec la loi. Le président de la République avait gracié 1.021 personnes détenues dans les divers établissements pénitentiaires du pays. Cette décision est survenue à deux jours de la célébration de l’Aïd El fitr coïncidant avec la fin du mois béni de ramadan.

Bien avant cela, 2.036 prisonniers avaient bénéficié de la mesure de clémence prise par le président de la République. Cette décision du chef de l'État est survenue à l'occasion de la commémoration de la fête de l'indépendance du Sénégal et de la célébration de la fête de Pâques. 

Désengorger les prisons pour éviter une propagation du virus

Les personnes graciées étaient condamnées pour des infractions diverses et détenues dans les différents établissements pénitentiaires du Sénégal. Il s'agit de délinquants primaires, des condamnés présentant des gages de réadaptation sociale, mineurs, personnes âgées de plus de 65 ans, de grands malades, etc. Qui, généralement, se sont bien comporté en prison. 

Cette fois, la prise des mesures de clémence a coïncidé avec la lutte contre la Covid19. Et le Chef de l'État s'efforce de réduire la population carcérale, afin d'éviter une propagation du coronavirus. Le gouvernement a entrepris avec les services compétents une vaste revue des effectifs afin de désengorger les prisons et de limiter le risque de les voir se transformer en foyer de la Covid-19. 

Avec les mesures de libération anticipées, à Rebeuss, maison d'arrêt qui concentre le plus grand nombre de personnes incarcérées, la décrue a été plus marquée. 


Facebook
Directeur de l'information et Gérant: Ibrahima Khalil DIEME
Kdieme7@gmail.com
Directrice Financière Générale: Fanta Fifi Diop
Sacré Coeur III Dakar
Email: exclusif7@gmail.com